Et si on donnait un chèque aux ménages pour soutenir la reprise économique?

La consommation des ménages reste un des meilleurs moyens de faire tourner l’économie.
 
80
% des étudiants estiment que suivre un cours en ligne demande beaucoup plus de travail qu’un cours en auditoire.
La force des habitants de Comensia
: la solidarité, leur implication dans la vie en communauté.
Une seule dose de ce vaccin pourrait suffire à garantir une immunité longue durée.
Pour le télétravail durant la crise du coronavirus, un montant de 126,94 euros par mois comme indemnité de bureau est défiscalisé.
SERIE BALLADES
«
Mon parti pris, c’est d’apprendre aux gens à connaître les plantes indigènes. Pour moi, quand on apprend à connaître, on apprend à aimer et à respecter.
»
«
La zwanze, c’est une fierté
! C’est un sens du jeu de mot que seuls les Bruxellois ont
!
», s’enthousiasme Joske Maelbeek.
Il y a un million d’euros pour le budget participatif du «
village
» du Nord de la Ville. A dédier aux idées émises par les habitants.
Dans les commerces participants, 1 euro vaut 1 zinne. Ou l’inverse...
Dans les commerces participants, 1 euro vaut 1 zinne. Ou l’inverse...
© Vince.
Image=d-20200106-3Y4AYD_high
d-20171205-3JD15X 2020-01-30 16:11:59
Ce qui motive les adeptes du motor-home
? La liberté.
2506-dépistage cancers WEB vignette
Une petite cure de jouvence pour rebooster un ordinateur
? Pas si compliqué.
Le choix de la rédaction
  1. Parmi les véhicules qui devaient se présenter durant la période du confinement, seuls 30
% sont déjà passés au contrôle.

    Contrôle technique: des milliers de véhicules en plus attendent leur tour

  2. Les gardes-côtes italiens à l’oeuvre, lors d’une opération de sauvetage.

    Italie: les migrants débarquent sur le littoral par centaines

  3. Votre culture, avec masque ou sans masque
? Les communautés se sont engagées à mieux coordonner leurs protocoles de déconfinement de la culture.

    Culture: masques et distances, De Crem bâillonne tout le monde

La chronique
  • Lettre du Brexit: l’université britannique orpheline de ses chers étudiants chinois

    Par Marc Roche

    Le refrain du Brexit est connu mais tellement contrecarré par l’impasse des négociations sur la relation future que les partisans de la sortie de l’Union européenne le chantonnent à tout bout de champ. En dominant la nouvelle économie du savoir, la knowledge-based economy fondée sur la matière grise, le Royaume-Uni va forger son nouvel avenir planétaire. Les célèbres universités britanniques seront l’une des pièces maîtresses des ambitions de Londres après le largage définitif des amarres prévu en décembre.

    Au cœur de cette stratégie du « Global Britain » (la Grande-Bretagne planétaire) figuraient les étudiants chinois. Entre 2015 et 2019, leur nombre au Royaume-Uni est passé de 80.000 à 120.000. Pour conquérir ce marché alléchant, des universités ont également installé des campus en Chine. Résultat, le corps étudiant chinois atteint désormais 20 % des inscrits de seize universités dont Oxford, Cambridge, la London School of Economics, Imperial College ou Liverpool University....

    Lire la suite

  • Par Colette Braeckman

    Commission Congo: le brûlot de la mémoire

    Faire la lumière sur le passé colonial de la Belgique, en tirer des enseignements pour le présent, des recommandations pour l’avenir… Au départ, l’idée était excellente, et, au vu des travaux des historiens, sa réalisation n’apparaissait pas trop difficile. 60 ans après l’indépendance du Congo, le passage du temps semblait avoir calmé les passions et permettre enfin la mise en commun des souvenirs et la réconciliation des mémoires. Cependant, c’était oublier combien la mémoire des « anciens » du Congo demeure sensible et...

    Lire la suite