Coronavirus en RDC: confinement limité à Kinshasa et vaccination postposée

Le docteur Jean-Jaques Muyembe, responsable de la riposte au coronavirus au Congo. © AFP.
 
Les habitants d’Alexandra ne respectent pas le confinement.
Ils sont des centaines, peut-être plus, à ne pas avoir réussi à se glisser dans un des vols qui avaient été organisés ces derniers jours.
Kinshasa est une mégapole d’environ 8 millions d’habitants, dont la plupart vivent au jour le jour, dans l’incapacité de respecter les mesures de discipline déjà édictées...
HEALTH-CORONAVIRUS_CONGO
d-20200319-GFK6NW 2020-03-19 09:17:13
HEALTH-CORONAVIRUS_CONGO
d-20110727-W70RRP
mabele
Le coronavirus se propage désormais un peu partout sur le continent - ici, une opération de décontamination d’un appartement occupé par le premier malade du coronavirus à Nairobi, au Kenya.
Mesures de protection dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola à Beni, dans l’Est de la RDC
: c’est dans les zones où la violence est la plus forte que l’épidémie est le plus meurtrière.
Désinfection des rampes dans un dépôt de bus du Cap. © Reuters/Mike Hutchings
MOROCCO-HEALTH-AVIATION
belgaimage-70516958-full
Des milliers de photos pour honorer la mémoire de victimes du génocide au mémorial de Gisozi, à Kigali.
d-20170217-GE0VNZ 2019-03-05 16:05:35
La fièvre de Lassa inquiète plus les autorités sanitaires du Nigeria que le coronavirus. Les mesures de confinement sont semblables à celles mises en œuvre pour Ebola.
Le choix de la rédaction
  1. POLITICS CORONA VIRUS SPEECH PRIME MINISTER

    Coronavirus: quand Sophie Wilmès encourage et avertit les Belges

  2. Livraison de masques chinois à Bologne en Italie.

    Coronavirus en Chine: une réalité plus complexe que la façace victorieuse

  3. Brigitte de Meeüs (Tropismes) organise un système de livraison sur toute la capitale.

    Coronavirus: quand certaines librairies tentent de reprendre la vente de livres

La chronique
  • Lettre d’Europe: le cloisonnement n’a rien donné, l’UE doit collaborer avec la Suisse

    Si le proverbial « homme de la rue » pouvait encore circuler librement en Suisse et si lui et sa femme n’étaient pas contraints de travailler à domicile ou, pire encore, de subir un chômage forcé les plongeant dans un terrible isolement social, psychique et moral, alors ce citoyen suisse, interrogé sur ce qu’il attend de l’Union européenne dans cette crise du coronavirus, nous répondrait par un regard empreint d’incompréhension. Ou par un simple « rien ».

    Ce réflexe est compréhensible : durant une crise, tout le monde pense d’abord à ses propres intérêts. La Suisse n’y fait pas exception. Cependant, quand il est question de la gestion de la crise à plus long terme, il n’y a rien de pire que le repli sur soi. Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, la coopération avec les autres pays sera indispensable si nous voulons venir à bout de cette épidémie. Et bien sûr, l’UE occupe une position centrale dans ce voisinage étranger avec...

    Lire la suite

  • Coronavirus: après, je ferai…

    A près. Un mot qui dit notre nouveau Graal. Un mot qui a le goût de la liberté qu’on n’a plus et dont chaque jour nous perdons, à notre surprise, l’habitude et peu à peu le mode d’emploi. « Mais comment vivions-nous “avant”  ? », nous interrogeons-nous à certains moments, angoissés. Saurons-nous encore pédaler ?

    Au premier jour du confinement, assaillis de besoins, d’angoisses et d’élans, quasi étouffés par le...

    Lire la suite