Bulle sociale, horeca…: la liste des assouplissements de ce dimanche

UKRAINE-WEATHER_
Le choix de la rédaction
  1. Dès le lundi 13 septembre, la présence dans les lieux d’apprentissage redevient la règle de base pour tous les étudiants et les tous les professeurs de toutes les années.

    Enseignement supérieur: la rentrée se fera à 100% en présentiel

  2. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, est sous pression au sommet européen: il a été sommé de s’expliquer et appelé à revoir le texte de sa nouvelle loi controversée.

    Orban et l’UE: chronique d’une dérive annoncée

  3. Le variant delta a poussé le Premier ministre anglais, Boris Johnson, à reporter d’un mois la dernière phase de déconfinement.

    Coronavirus: faut-il craindre une percée du variant delta en Belgique?

La chronique
  • La chronique «Vous avez de ces mots»: de la piste cyclable à la {cyclostrade}

    Le week-end dernier, une association de défense des intérêts des cyclistes organisait une action le long de la Nationale 4 pour obtenir une voie cyclable sécurisée entre Namur et Wavre. Le communiqué de presse précisant cette revendication emploie une terminologie peu familière du grand public : il y est question d’un « corridor vélo ».

    Un corridor vélo  ? Que le grand Gracq me croque si j’entends ce charabia ! Faut-il comprendre qu’il s’agira d’un couloir couvert ? Ou d’une bande de territoire permettant à d’infortunés cyclistes de sortir de leur enclave ? Sans compter une syntaxe brinquebalante, qui laisse tomber sa préposition sur un tronçon pavé – pardon, un corridor pavé.

    Vous l’avez compris : il est temps pour votre chroniqueur de mouiller son maillot pour la bonne cause. Foin du corridor vélo, place à… Oui, mais… place à quoi au juste ?...

    Lire la suite

  • La FGTB maintient son unité sur la promesse d’un automne social

    On a senti le souffle. Celui du boulet qui menaçait l’accord social du 8 juin. Et celui du soulagement, à l’issue du bureau fédéral de la FGTB, ce jeudi soir. Parce qu’un changement de position aurait été catastrophique à plus d’un titre.

    Pour les 70.000 salariés qui, dès avril 2022, bénéficieront des hausses du salaire minimum. Pour la concertation sociale « à la belge », un temps ragaillardie par l’accord intervenu ce 8 juin entre patrons et syndicats. Pour le syndicat socialiste, enfin,...

    Lire la suite

 
 
Vidéos
 
 
Partenaires