Union européenne: la relance à 1.800 milliards patine sur «l’Etat de droit»

La commissaire européenne des Valeurs et de la Transparence, Vera Jourova. Viktor Orban veut sa démission.
 
Image=d-20200525-GGAE6V_high
d-20200809-GHCGV6 2020-08-09 21:36:45
Ursula von der Leyen avait annoncé vouloir «
abolir Dublin
».
La présidente de la Commisison Ursula von der Leyen.
La Commission devrait proposer un système de solidarité obligatoire mais à la carte.
Charles Michel sera retesté.
Selon le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin, la décision a été prise vendredi dernier mais a été annoncée dans la nuit de lundi à mardi «
par courtoisie
» envers les partenaires européens.
HEALTH-CORONAVIRUS_AIRLINES-IATA
GREECE-TURKEY_EU
L’ancien premier ministre italien Matteo Renzi au vote.
Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l’UE.
La chancelière allemande Merkel et le président du Conseil européen Charles Michel se sont serré les coudes pour tenter une médiation avec Erdogan au sujet de Chypre.
55605835
Les autorités régionales veulent aussi procéder à presque un million de tests rapides dans ces zones.
Pour les habitants de l’enclave, qui la traversent plusieurs fois par jour, la frontière est une vue de l’esprit. D’où une certaine inquiétude liée à ce qui se passera après le Brexit.
B9724267399Z.1_20200812161418_000+GJFGFQJI4.1-0
Le choix de la rédaction
  1. belgaimage-168438020-full

    Négociations fédérales: comment les partis se répartissent les portefeuilles? Avec les points…

  2. POLITICS ELECTIONS AFTERMATH KING FORMATORS

    Les négociateurs de la coalition Vivaldi poursuivent leurs efforts

  3. La commissaire européenne des Valeurs et de la Transparence, Vera Jourova. Viktor Orban veut sa démission.

    Union européenne: la relance à 1.800 milliards patine sur «l’Etat de droit»

La chronique
  • Comme on nous parle: «Wejdene, tu hors-la-loi»

    C’est une petite jeune fille de 16 ans. Elle s’appelle Wejdene. Son père est un chanteur tunisien, Badra Zarzis, sa mère est aide-soignante. Elle est née à Saint-Denis, en banlieue parisienne, et a vécu ses premières années à la Courneuve, avant de s’installer dans l’Essonne.

    Avant le confinement, elle était juste une ado. Aujourd’hui, grâce à un « challenge » relayé plus de 100.000 fois sur TikTok – réseau social colonisé par les 10-24 ans – et un tube, Anissa, cumulant plus de 60 millions de vues sur YouTube, elle est, oui, on peut dire ça comme ça, une star. Et son premier album, intitulé 16, est sorti vendredi.

    Mais si la notoriété de Wejdene a débordé du « petit » monde de Tik Tok, c’est à cause des paroles d’Anissa, signées de la jeune chanteuse en personne : « Tu prends tes caleçons sales, et tu hors de ma vue/Tu n’as pas de principe, j’te jure sur ma vie/Me tromper avec ma cousine, mais t’as pas de valeurs/J’ai appelée mon grand frère, et il vient t’à l’heure »....

    Lire la suite

  • Covid au travail: un flou très embarrassant

    Face à une crise dont on ne répétera jamais assez le caractère exceptionnel, voire imprévisible, il reste de bon ton de faire preuve de retenue dès lors qu’on est amené à jauger la qualité de la réponse qui y fut apportée. D’autant que, même s’il doit lui aussi pleurer de nombreux décès, notre pays n’a globalement pas trop à rougir de la manière dont cette pandémie fut gérée : nos soins de santé ont tenu le coup, nos enfants ont repris le chemin de l’école, notre économie, rapidement et massivement subsidiée, commence à redémarrer....

    Lire la suite