Accueil Monde Europe

Pourquoi l’Espagne tend la main à l’Aquarius

Le nouveau premier ministre Pedro Sanchez a offert le port de Valence pour accueillir le navire. Fruit d’un véritable changement de politique migratoire ou simple opportunisme du nouvel exécutif ? La décision, inattendue, pourrait avoir des conséquences pour le pays frontalier de l’Afrique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Madrid,

E viter une catastrophe humanitaire. » C’est l’argument avancé ce lundi en début d’après-midi par le gouvernement espagnol pour expliquer sa proposition d’accueillir l’Aquarius et les plus de 600 migrants à son bord. Dans son communiqué, l’exécutif de Pedro Sanchez ajoute qu’il entend « respecter les obligations du droit international » en offrant un « port sûr » au navire affrété par l’ONG française SOS-Méditerranée. Ce sera celui de la troisième ville du pays, Valence, située sur la côte méditerranéenne orientale. L’Aquarius devrait le rallier en fin de semaine si les autorisations maritimes italiennes et espagnoles l’autorisent à parcourir les 700 milles nautiques (1.300 kilomètres) qui le séparent actuellement de la péninsule ibérique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par michiels fernand, mercredi 13 juin 2018, 11:33

    L'Aquarius est un bateau français alors pourquoi ne va t'il pas a Marseille ou mieux a Monaco par exemple?

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs