Accueil Opinions Chroniques

Macron, la psychose de la chute

Si une élection législative se déroulait demain, en France, beaucoup seraient prêts à voter à droite pour « dégager » Macron, comme dit Jean-Luc Mélenchon.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Grâce, ou à cause, d’Emmanuel Macron, le paysage politique français s’est radicalement transformé.

La preuve : je présidais l’autre week-end un salon du livre en province. D’ordinaire, sous Nicolas Sarkozy par exemple, quand un quidam me prenait à témoin pour déverser sa bile sur le chef de l’Etat, il s’avérait qu’il était de gauche.

Quand, en revanche, sous François Hollande, on venait hargneusement m’entretenir de la nullité supposée du président de la République, il apparaissait vite que le contestataire était de droite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Remacle José, mardi 4 septembre 2018, 8:03

    Macron avait bien raison de déclarer: "Ces Gaulois réfractaires au changement" N'en déplaise à ceux qui sont vexés dans leur amour propre, force est de constater que, surtout les politiques, les Français ont horreur du changement et se calent devant l'aventure de l'inconnu.

  • Posté par PETIT Robert, lundi 3 septembre 2018, 21:11

    Que pouvait espérer la République de l'élection de Macron, fils de la finance internationale et de la Pub ? Rien ! Et les électeurs français plus intelligents que l’âne ne buterons pas deux fois sur la même pierre...

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs