Accueil Belgique

Michel Goldman: «On gaspille des doses chez nous alors que des gens meurent ailleurs, c’est indécent»

Pour l’immunologue, il est inutile de donner une seconde dose à ceux qui ont été malades du covid il y a moins de six mois. « La priorité doit être de protéger les personnes qui restent vulnérables malgré une vaccination complète. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Cela fait plusieurs semaines que Michel Goldman, immunologiste et président de l’Institut pour l’innovation interdisciplinaire en santé (I3h) de l’ULB, plaide pour que la Belgique change de stratégie.

La Belgique fait-elle fausse route en vaccinant deux fois les ex-malades du covid ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs