Accueil Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Elle s’appelle Samantha, elle est arrivée de Roumanie il y a 13 ans et cela fait sept ou huit ans qu’elle travaille dans la rue, dans le quartier Yser. Pour la diffusion du court-métrage réalisé par l’ASBL Alias, qui prodigue un accompagnement psycho-médico-social aux travailleurs du sexe masculins et trans à Bruxelles, elle a choisi une robe près du corps et une perruque d’un brun chatoyant, pleine de boucles qui lui tombent sur les épaules. Ce soir, c’est sa soirée, celle du grand pas où on la verra pour la première fois à nu, sans artifices, avec ses blessures et ses douleurs. Elle a pris quelques copines avec elle pour se donner de la confiance. Elle sourit, mais on sent qu’elle a le trac.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs