Accueil L’année 2021 vue par les journalistes du Soir

Pour les Afghans et les Afghanes, l’interminable exode

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 1 min

25 novembre 2021. Sharbat Gula et son inoubliable regard vert (peut-être retouché…) capté par l’objectif de Steve McCurry fait la Une du National Geographic en 1984. L’image devient iconique.

Et résume le drame afghan : Gula, âgée de 13 ans, est immortalisée par le photographe américain de l’agence Magnum dans un camp de réfugiés au Pakistan. Elle venait de fuir l’invasion soviétique de l’Afghanistan, qui avait déjà tué ses parents. Elle retrouve son pays en 2016, en proie à l’insurrection des talibans. Quand ceux-ci reprennent le pouvoir à Kaboul, cet été dans la foulée du retrait des forces internationales, Gula reprend le chemin de l’exode : elle est évacuée en Italie, où elle a reçu l’asile fin novembre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’année 2021 vue par les journalistes du Soir

L’année 2021 vue par les journalistes du «Soir»

« Le Soir » s’est prêté à un exercice singulier pour vous proposer de revisiter 2021. Les journalistes de la rédaction ont choisi une photo qui, selon eux, symbolisait au mieux l’année écoulée. Cette photo est accompagnée d’un petit texte qui explique ce choix personnel. Une manière subjective de revivre les événements importants ou plus anecdotiques d’un cru à tout le moins particulier.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs