Accueil Sports Coupe du monde

La chercheuse Carole Gomez sur la Coupe du monde: «On n’a jamais eu une telle multiplication de polémiques»

Boycott, brassards, droits humains et environnement… La chercheuse Carole Gomez estime que les institutions sportives internationales doivent se lancer dans une réflexion de fond pour répondre aux grands défis actuels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

Assistante diplômée en sociologie du sport au sein de l'Institut des sciences du sport de l'Université de Lausanne et directrice de recherche associée à l'IRIS, Carole Gomez est l’une des meilleures connaisseuses des dynamiques des institutions sportives. A l’orée de la compétition, elle livre son analyse de ce Mondial comme aucun autre.

Comment expliquez-vous la réponse tardive de la Fifa sur ce brassard, pourtant arboré dans des compétitions UEFA ? Cède-t-elle à une pression du Qatar ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 novembre 2022, 19:46

    Harasser/ harceler le.s citoyen.s lambda; jour après jours; quelle que soient la noblesse (?) des buts poursuivis et en mettant tout le monde dans le même sac ... se révèle finalement peu fédérateur, voire contre-productif au risque même d’entraîner la révolte plutôt que l'adhésion ! C'est de la "psychologie élémentaire", mon cher Freud !

  • Posté par LURKIN Henri, mercredi 23 novembre 2022, 11:48

    On n'a jamais ;-) vu le rapport Garcia

  • Posté par Leblanc Vincent, mercredi 23 novembre 2022, 11:35

    Étonnamment, les jeux olympiques de 2014 et la coupe du monde de 2018 n’ont quasi pas fait l’objet de polémiques. Pourtant, le choix du pays organisateur était loin d’être sain…

  • Posté par collin liliane, mercredi 23 novembre 2022, 9:53

    Serait-il possible d'engager des journalistes qui connaissent le français et ne bourrent pas leur article de fautes de style et d'orthographe?

  • Posté par Moritz Montanez, mercredi 23 novembre 2022, 8:36

    En français correct, il faut bien poser la négation complète et ne pas se reposer sur la liaison "on + voyelle". Le titre s'écrit donc "on n'a jamais" et pas "on a jamais" !

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs