Accueil Économie Finances

La croissance de l’UE au péril de la guerre

La Commission a révisé en nette baisse ses prévisions pour 2022, mais table encore sur une croissance positive. Sans exclure des scénarios nettement moins favorables…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La Commission européenne présentait ce lundi ses prévisions économiques de printemps. Qu’en retenir ? Une phrase : « L’invasion russe met à l’épreuve la résilience économique de l’Union européenne. »

Certes, dans son scénario de base – qui suppose que « les tensions géopolitiques ne se normaliseront pas avant la fin de l’horizon de prévision » (soit la fin de 2023) – la croissance réelle reste positive en Europe.

Mais les vents contraires – au premier chef, la forte hausse des prix de l’énergie et des matières premières – freinent considérablement la poursuite du rebond de nos économies. Ainsi, en moyenne annuelle, le PIB de la zone euro ne progresserait, en volume, que de 2,7 % cette année, puis de 2,3 % en 2023.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs