Accueil Guerre en Ukraine

La Russie, «Etat parrain du terrorisme»: le Parlement européen vote et... se fait cyberattaquer

Le Parlement européen a massivement voté mercredi pour conférer à la Russie le titre infamant d’Etat « parrain du terrorisme » et d’Etat « qui utilise des moyens terroristes ». Symbolique ? Ou contre-productif ? Pressé par le Congrès US d’emprunter la même voie, le gouvernement américain hésite…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

Le « risque de black-out total est très, très élevé » en Ukraine : Andriy Yermak, le chef de cabinet du président Zelensky, a sonné l’alarme, mercredi.

Les frappes russes incessantes sur les infrastructures énergétiques du pays, de chauffage et de distribution d’eau risquent de plonger l’Ukraine dans le noir et le froid. Mais aussi de saboter les hôpitaux, de répandre des épidémies et de pousser davantage de civils sur le chemin de l’exil. Des quartiers entiers de Kiev pourraient être évacués à cause des coupures d’électricité, a averti pour sa part le maire de la capitale Vitali Klitschko, mercredi. « C’est le pire hiver depuis la Deuxième guerre mondiale », déplore-t-il. A l’Ouest, toute la ville de Lviv est privée de courant. Et les attaques russes ont des répercussions jusqu’en Moldavie, où des pannes massives sont également constatées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Caver Jean, vendredi 25 novembre 2022, 9:19

    Le nimbre de crimes de guerre est tellement élevé depuis le 24 février que cette accusation qui ne trouve aucune base juridique est un peu une accusation qui fait "plouf". Il faudra, on l'espère, juger un jour Poutine et tous ceux qui ont faut la propagande de cette guerre. Le reste, c'est du blabla purement symbolique.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 24 novembre 2022, 12:58

    Dans toutes les interventions, on peut faire la part des choses entre les faits et les intentions. Les faits avancés par les soutiens à l'Ukraine sont pour la plupart vérifiables; ceux des contempteurs de M. Zelensky relèvent souvent de l'anecdote, du mensonge, de la diffamation, sans tenir aucunement compte des arguments factuels qui leurs sont opposés. Ils ne prennent pas en compte que l'Ukraine résiste à une invasion cruelle et totalement injustifiable, sur le plan de la morale et de ce qui reste du droit de la guerre. Factuellement aussi, la multiplication des pseudos n'est un signe ni d'honnêté intellectuelle, ni de volonté de transparence. Sur les intentions, les choses sont infiniment plus intéressantes: quelles sont les motivations réelles de l'armada pro-Putin, sinon la propagande? Les motifs sont tout sauf généreux, empathiques et ne relèvent pas du tout d'un sens moral et éthique minimal. Au delà des échanges, tantôt infantiles, tantôt beaucoup plus vifs, une question de base doit à chaque fois être posée: quelle est le but de celui qui poste son commentaire. Elle peut être suivie d'une deuxième: quelles sont les méthodes employées pour y arriver?

  • Posté par Maesen Jean-Luc, vendredi 25 novembre 2022, 10:04

    Merci à nouveau, M. Smyers, pour votre texte inspirant qui synthétise et récapitule parfaitement des questions et des problèmes tout à fait fondamentaux.

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 24 novembre 2022, 21:21

    D'accord.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 novembre 2022, 20:36

    +10000

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs