Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Diables rouges: Roberto Martinez, de «golden boy» en 2018 à «loser» en 2022

Ce jeudi, Roberto Martinez a décidé de quitter la sélection nationale. C’est la fin de six ans à la tête des Diables rouges, entre réussites et échecs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Après l’Euro 2016, le dossier de la succession de Marc Wilmots avait été rapidement ficelé. Officiellement vacant le 15 juillet 2016, le poste de sélectionneur national était à nouveau pourvu au soir du 3 août, suite à un communiqué officiel envoyé à… 22h06 ! Le directeur technique de l’époque Chris Van Puyvelde (dont le successeur plus tard était… Roberto Martínez), « piloté » par Bart Verhaeghe et Mehdi Bayat, avait rapidement réduit le panel à six hommes : les Néerlandais Dick Advocaat et Louis van Gaal, le Français Rudi Garcia, l’Allemand Ralf Rangnick, l’Italien Cesare Prandelli et l’Espagnol Roberto Martínez. À l’époque, le Catalan avait convaincu tout le monde par des montages vidéos cernant les problèmes des Diables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs