Accueil Économie Mon argent

Voitures de société: les quatre (peut-être cinq) changements prévus en 2023

En juin 2021, le fédéral a pris une série de mesures pour verdir la mobilité. Celles concernant les voitures de fonction commenceront à entrer en application l’année prochaine. Petit aperçu du calendrier prévu.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le parc automobile doit verdir, et pour accélérer le mouvement, le gouvernement a dégainé l’arme fiscale contre une cible bien précise : les voitures de société. Plusieurs mesures entreront ainsi en vigueur en 2023. Elles concernent les véhicules de fonction nouvellement acquis. Pas de changement pour ceux qui sont déjà sur les routes. Et mis à part le calcul de l’ATN, les nouveautés concernent directement les employeurs (et les indépendants). Côté salarié, l’impact sera visible dans le budget et les types de voitures de société qui lui seront proposés. « Il va y avoir un travail d’anticipation des employeurs dans la façon dont ils vont renouveler leur parc automobile. Nous sommes aujourd’hui au balbutiement du changement espéré par les autorités », cadre Nathalie Wellemans, Senior Legal Advisor au sein de secrétariat social Group S.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Louis Jean, samedi 7 janvier 2023, 6:08

    dans les secteurs à but non-lucratif, ça va faire mal pour embaucher (et ne pas perdre son personnel au profit du privé)

  • Posté par Filleul Stéphane, lundi 2 janvier 2023, 22:04

    C'est vraiment très très lent, mais ça va dans la bonne direction. Le but n'est pas que tout le monde ait une voiture électrique mais, notamment, de réduire le nombre de véhicules individuels sur les routes. Je reviens de Lyon et, une nouvelle fois, j'ai été frappé par la faible densité du trafic. Par ailleurs, les avantages fiscaux liés à la voiture de société sont très inégalitaires.

  • Posté par Rahman Mehdi, dimanche 25 décembre 2022, 14:47

    Donc en gros, une manière de forcer le passage au tout électrique. Ce qui revient en pratique à favoriser Tesla en 1er car c'est la seule société à être capable de livrer un véhicule avec comme délai le trimestre suivant. Suivent VW et BMW, qui vont par contre se prendre les taxes sur les hybrides, alors que c'est ce qu'ils vendaient le plus. Avec la question: le marché manque de voitures électriques bon marché (même si le CTO, coût total de possession, est faible car carburant bon marché et quasi absence d'entretiens). Comment vont régir les employeurs qui visaient une petite voiture pas chère pour leurs employés? Ceux qui visaient moyen/haut de gamme, rien ne change.

  • Posté par Moris Gérard, dimanche 25 décembre 2022, 12:45

    """ Niveau impôt, c’est environ 85 euros en plus à débourser pour le travailleur.""" Pauvres choux!!Je ne les plains pas. Bientôt la taxe sur le carburant des déplacements privés?Super! J'en ai connu qui faisaient des trajets inutiles en vacances(sic) pour justifier du privé....Où va-t-on?

  • Posté par Du Four Philippe, lundi 26 décembre 2022, 9:10

    Effectivement, inutile de discuter avec ceux qui n'ont rien compris.

Plus de commentaires

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs