Accueil Société

Bruxelles: voitures et mobilier urbain en feu, mais peu d’infractions aux règles sanitaires

Le SIAMU a reçu pas moins de 55 appels pour du mobilier urbain en feu entre 18h et minuit jeudi et a dû intervenir 20 fois pour des véhicules en feu, dont onze dans la zone de police de Bruxelles Midi.

Temps de lecture: 2 min

Le Service d’incendie et d’aide médicale urgente de la région de Bruxelles-Capitale (SIAMU) est intervenu une vingtaine de fois pour des véhicules en feu, entre 18h et minuit la nuit du réveillon. Le service a en outre été appelé pour du mobilier urbain en feu et la STIB a aussi constaté des dégradations. Si la police est intervenue à de multiples reprises pour l’utilisation de matériel pyrotechnique, moins d’une vingtaine de violations des règles relatives au Covid-19 ont été constatées.

Le SIAMU a reçu pas moins de 55 appels pour du mobilier urbain en feu entre 18h00 et minuit jeudi et a dû intervenir 20 fois pour des véhicules en feu, dont onze dans la zone de police de Bruxelles Midi.

La STIB a en outre constaté la dégradation de trois bus, deux trams et deux abris de tram.

Selon un premier bilan des services d’ordre de six zones de police bruxelloises (Bruxelles Capitale Ixelles, Bruxelles-Ouest, Midi, Marlow, Montgomery, Bruxelles-Nord), la police est intervenue près de 370 fois durant la première partie de la nuit. Sept arrestations judiciaires ont été réalisées dans la zone de Bruxelles Capitale Ixelles et huit dans la zone Bruxelles-Nord. La police a en outre procédé à près de 140 arrestations administratives toutes zones confondues.

De nombreuses interventions concernaient l’utilisation de feux d’artifice qui ont été saisis.

En revanche, peu de constatations du non-respect des règles relatives au Covid-19 sont à relever. Le non-respect du couvre-feu a été constaté à sept reprises dans la zone Bruxelles-Ouest et une fois dans la zone Bruxelles-Nord. Le non-respect de l’interdiction de rassemblement a été constaté à six reprises dans la zone Marlow et à deux reprises dans la zone Bruxelles-Ouest. Seules deux « lockdown party’s » ont été constatées par les autorités.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 1 janvier 2021, 15:21

    Monsieur Coulon , si parmi les automobiles incendiées, se trouvait , par hasard la vôtre, tiendrez-vous le même discours ? Sincèrement, je pense que non !!!!

  • Posté par Coulon Michel, vendredi 1 janvier 2021, 17:17

    vous avez raison, mais je pense que vous n'avez pas compris que c'était de l'humour noir

  • Posté par Coulon Michel, vendredi 1 janvier 2021, 14:36

    La lutte contre la criminalité a beaucoup progressé: il n'y a eu pour ainsi dire presqu'aucune lockdownparty ni feu d'artifice. soyons fiers de notre police et de son ministre. et arrêtons de nous plaindre pour quelques voitures incendiées!!

  • Posté par collin liliane, vendredi 1 janvier 2021, 12:30

    Il est sidérant qu'une nouvelle de ce genre soit de plus en plus présentée comme normale.

  • Posté par Vandervelde Alain, vendredi 1 janvier 2021, 11:54

    Le scénario se renouvelle chaque année dans l'impunité la plus totale. Aucune enquête en amont ni en aval, aucune poursuite ni condamnation. Je plains le citoyen lambda qui paie sa voiture pendant des années pour la voir partir en fumée le jour de l'an.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko