«In the mood of love»: sublime brève rencontre

On est hypnotisé par l’élégance des acteurs, les deux stars asiatiques Tony Leung et Maggie Cheung, dans un chassé-croisé sophistiqué d’une histoire simple.
Cinéma
Fiche
 
0377463
2986187
unnamed
remains_stills_00003_k1
1643439
5351310
designe-coupable.20210624014710
fast-et-furious-9.20210415020824
mystere-a-saint-tropez.20210624014130
3878970
1104015
5692309
1612583.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
PHOTO CREDIT_ Macall Polay (2) (2) (2)
3217461.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
kindred
Le choix de la rédaction
  1. belgaimage-172990207-full

    Coronavirus: pourquoi le prix des billets d’avion n’a pas décollé

  2. 10935037-178

    Les Red Lions gardent la tête froide, et le reste aussi

  3. @News

    Deniz Undav, la lumière après le trou noir à l’Union

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 500: les bracelets

    En juin dernier, aux Etats-Unis, il s’est passé un truc incroyable.

    Des bracelets de trois couleurs ont fleuri au poignet des gens. Des gens dans la rue, des gens au boulot lors du retour au présentiel, des gens à des fêtes, à des mariages, des concerts, des événements. On appelle ça « le code couleur Covid-19 » et il a été mis en place pour les personnes qui ne sont pas – ou plus – à l'aise avec les interactions physiques.

    Il y a le bracelet rouge, le plus radical, qui dit : « Hi ! I’m keeping my distances » (« Salut, je préfère garder mes distances »). Le jaune, sur ses gardes : « Okay with talking but not touching » (« On peut parler sans se toucher »). Et le vert, le plus cool de la bande, qui est totalement « Okay with hugs & high-fives » (« Ok pour les câlins et les tope-là »).

    La Chambre de commerce de Virginie – 650 entreprises, 500.000 employé.e.s – a classé temporellement ces trois...

    Lire la suite

  • Une commission d’enquête rendrait justice aux victimes

    Connaîtra-t-on un jour la vérité sur les inondations catastrophiques qui ont ravagé la Wallonie autour du 15 juillet 2021 ? La faute à des pluies d’une violence et d’une durée inouïes tombées sur des sols gorgés d’eau et ramenées vers des rivières en phase de crue, certes. La faute aussi, assurent de nombreux spécialistes, au dérèglement climatique, sans qu’il soit toutefois possible d’attribuer mécaniquement cet événement météorologique localisé à tel ou tel phénomène planétaire, comme s’il s’agissait de dominos....

    Lire la suite