Accueil Société Régions Brabant wallon

Un cercle étudiant fermé: «Des faits intolérables», dénonce l’UCL

Le cercle étudiant MAF a été fermé par l’UCL. Des faits dégradants ont été commis. On parle même d’attentat à la pudeur, a expliqué l’Université. Une enquête est en cours.

Temps de lecture: 2 min

Le cercle estudiantin MAF, qui regroupe des étudiants en éducation physique, kiné et réadaptation, a été fermé par l’Université catholique de Louvain. À la suite de dérapages constatés lors des baptêmes, le cercle est fermé jusqu’à la fin du quadrimestre et se voit interdit d’organiser des baptêmes lors de l’année académique prochaine.

Les faits remontent au 11 octobre dernier et ont déjà donné lieu à plusieurs sanctions internes. La MAF est ainsi fermée et sa reconnaissance lui est temporairement retirée. Une cellule psychologique a été mise en place.

Certains témoignages parlent d’échanges de coups, de gifles, a expliqué lors d’un point presse Didier Lambert, le vice-recteur des Affaires étudiantes à l’UCL. On parle également de nudité.

Dès que ces faits ont été portés à la connaissance de l’UCL, la fermeture de la MAF a été ordonnée. Le « groupe des référés », l’organe de régulation de l’animation étudiante, a été saisi en urgence et a décrété la fermeture de ce cercle jusqu’à la fin du premier quadrimestre, ainsi qu’une interdiction d’organisation des baptêmes par la MAF lors de la prochaine rentrée académique. Le bureau de la faculté concernée, lui, a décidé de ne plus reconnaître la MAF comme association étudiante facultaire jusqu’à la rentrée académique 2021.

L’UCL pourrait porter plainte

Condamnant clairement ces faits, l’UCL indique qu’elle compte mener le dossier à son terme avec tous les acteurs internes mais aussi avec la ville, la police et éventuellement la justice. Elle se réserve en effet le droit de déposer plainte contre le ou les auteurs.

Quant aux étudiants qui pourraient avoir été victimes – 47 envisageaient d’être baptisés à la MAF et moins de 15 l’ont été effectivement –, ils ont reçu un courrier leur indiquant qu’ils pouvaient bénéficier d’un espace de paroles, individuellement ou collectivement, auprès du vice-recteur aux Affaires étudiantes ainsi qu’auprès du service d’aide aux étudiants de l’UCL. Il leur a également été rappelé qu’ils pouvaient aussi s’adresser au service d’aide aux victimes de la police locale.

La conférence de presse du vice-recteur

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 12 novembre 2018, 22:57

    Comportements indignes pour des universitaires! Ils ne respectent même plus leur statut!!!

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 12 novembre 2018, 20:58

    Je pense qu'il faut surtout interdire que ces mêmes cercles soient en charge de vendre les syllabi, comme c'est souvent le cas en France. Des cercles refusent de vendre le matériel de cours à ceux et celles qui refusent de se faire baptiser. Ca va jusqu'à l ostracisme et le rejet, voire le "mobbing". Après, si ces cercles n'ont pas ce rôle, personne ne bpis force à boire, vous mettre à poil et vous faire" baptiser "

  • Posté par Boumal Michel, lundi 12 novembre 2018, 15:07

    Comment des traditions aussi barbares qu'ineptes peuvent-elles se perpétuer ? Traditions qui ne font qu'exprimer le côté le plus obscur, voir le plus abject de l'être humain.

  • Posté par Coets Jean-jacques, lundi 12 novembre 2018, 14:18

    Les autorités académiques devraient quand même ouvrir les yeux... Quoi, de la nudité, des coups, des brimades...ajoutons-y de la scatologie, du harcèlement, des pratiques sexuelles forcées...Tout ceci existe peu ou prou dans tous les cercles de quasi toutes les universités du pays. Pour certains des demeurés qui en font partie, montrer sa bi-- et ses coui---s est un symbole de maturité, d'affranchissement des règles. Pour d'autres, être à poil sur scène avec un bifi dans le cu-, c'est entrer (!) dans l'âge adulte...! Se faire pisser dessus est un signe de respect du bleu pour l'ancien. Il est grand temps que ces pratiques moyenâgeuses soient bannies ! Point final !

  • Posté par Stéphane Renard, lundi 12 novembre 2018, 16:42

    Je me suis fait baptiser à l’ulb il y a 30 ans - c’etait sale, mais pas pervers car bien géré par des comitards avec du plomb dans la tête - je me suis bien marré et en ai gardé de solides amitiés - mais peut-être que les dérives actuelles ne sont jamais que celles du monde actuel - quand à la nudité, elle existe dans les baptemes depuis 30 ans, y compris a l.ucl

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Brabant wallon

Les 24h vélo de Louvain-la-Neuve sont annulées

Le CSE Animations a indiqué des difficultés d’organisations pour l’édition reportée en mars 2022 ainsi que pour le prochain événement quelques mois plus tard seulement. La prochaine édition se tiendra donc en octobre 2022.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo