Accueil Culture Musiques

Daniel Johnston par Naima Joris

Tribute To Daniel Johnston

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

PIAS.

L’an dernier, on découvrait sur son premier EP la superbe voix, profonde et grave, de Naima Joris – qui doit son prénom à l’amour que ses parents, dont le jazzman Chris Joris, portent à Coltrane. L’ancienne choriste du groupe Isbells, à l’instar d’une Melanie De Biasio (sa collègue de bureau chez Pias), y laissait souffler le silence en plus de son sax soprano. Avec son quartette, la chanteuse et guitariste produite par son frère Yassin rend cette fois hommage aux chansons de Daniel Johnston, en attendant de terminer son premier album constitué de ses compositions. C’est sept chansons du chanteur californien décédé en 2019 à l’âge de 58 ans que reprend ici Naima. Avec beaucoup de finesse et de sobriété. «  J’ai découvert Daniel Johnston à travers le documentaire “The Devil and Daniel Johnston” en 2009, alors que je louais une chambre chez Daan à Ixelles » dit-elle. « J’ai vu comment Daniel Johnston écrivait : très honnêtement et sans gêne. Le style ne m’intéresse pas vraiment, tant que c’est sincère. Ça fait du bien. » Comme écrire dans un journal intime.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une